Actualités, Europe, Notes et arguments

Communiqué de presse de Maintenant la Gauche suite à la commission des résolutions de la Convention Europe

jeudi 13 juin 2013

La commission des résolutions vient d’aboutir à un compromis politique dont nous avons été partie prenante.

L’aspiration majoritaire des militants à une réorientation de l’Europe qui s’est exprimée dans nos amendements a été entendue.

La commission a adjoint au texte final une résolution contenant « 14 priorités socialistes pour réorienter l’Europe » à l’adresse de nos partenaires du Parti Socialiste Européen.

Parmi ces priorités adoptées par la Commission des résolutions figurent les messages politiques essentiels que nous avons portés avec les amendements de Maintenant la Gauche:

– « augmenter le budget européen par sa renégociation, en exigeant du Conseil Européen un cadre financier pluriannuel plus ambitieux permettant d’accroître les ressources en faveur de la croissance et de l’investissement »

–  » réviser le pacte de stabilité pour donner la priorité au soutien à la croissance dans chaque pays. L’Europe a besoin de croissance, pas d’austérité. Nous demandons un calendrier étendu, crédible et réaliste de réduction des déficits publics. Nous poursuivrons conjointement le soutien aux dépenses d’avenir indispensables. »

– « agir en faveur d’une parité plus équilibrée de l’euro, aujourd’hui surévalué par rapport au dollar américain, au yuan chinois et au yen japonais, en confiant la politique de change aux autorités politiques de l’union. Comme le prévoit le traité le conseil Europeen doit utiliser pleinement sa compétence en la matière. Nous demandons son inscription à l’ordre du jour du conseil européen ».

– « les socialistes français sont extrêmement réservés sur l’opportunité des négociations commerciales USA-UE. En aucune façon, les socialistes ne pourront accepter de ratifier un traité qui mettrait en cause les intérets économiques, stratégiques et le modèle social de la France et de l’Europe »

Nous nous satisfaisons de l’intégration des éléments majeurs que nous avons portés et que les militants ont soutenus très largement.

 

If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.

3 réactions

  1. François Lescure dit :

    Alors que les dividendes sont passés, en données corrigées par l’inflation, de 55 milliards d’euros en 1990 à 230 milliards d’euros annuels en 2010, il semble que les projets gouvernementaux pour combler un déficit de financement des retraites de l’ordre de la dizaine de milliards d’ euros par an, ne contiennent aucune contribution des revenus de la rente au financement des retraites. Alors que dans le même temps la durée de la vie humaine commence à régresser ( ce que marisol touraine ne peut ignorer ) et que le recul projeté de la natalité ne s’est pas produit, n ‘envisager comme seule piste de réforme que l’ allongement de la durée de cotisation et la baisse du niveau de vie des retraités est indigne d’un parti qui se réclame de Blum et Jaurès. Si certains de nos camarades veulent voir un PS à 12%, qu’ils se mettent au service des possédants avec cette réforme néolibérale des retraites.

  2. […] l’Europe, à l’adresse de nos partenaires du Parti socialiste européen (PSE) », à en croire l’aile gauche du parti. On y retrouve les principales demandes, approuvées par les votants socialistes, des anciens […]

  3. David dit :

    J’ai toujours été un Européen convaincu, pour une fédération européenne, mais hélas les élus ne prennent pas les mesures nécessaires face à la puissance de l’argent et des banquiers. Tout le monde aujourd’hui ne pense qu’à gagner de l’argent facilement quel qu’en soit les moyens. Les peuples européens certes sont foncièrement de droite et quels sont les pouvoirs d’une gauche qui ne devrait plus en France et ailleurs évoquer le nom de Jaurès.
    Le chanteur espagnol réfugiait à Auberviller, opposant au franquisme, chantait de façon prémonitoire:  » si tu veux réussirent dans la vie tu dois avancer tout
    droit même si tu dois marcher sur des cadavres ». Le conseil du grand-père à son petit fils, qu’il ne partageait pas, 40 ans après devient la règle. L’argent, l’argent, mais toujours pour les multinationales et les tricheurs de droite comme de gauche qui fuient en Suisse ou aux îles caïmans, pour ne pas payer l’impôt. Impôt juste car il sert à avoir un état fort et solidaire.
    Ou est donc l’Europe face aux USA, chinois, etc….absente, égoïsme de uns et des autres et nous allons tous couler.

Réagir