Dans les départements, tribunes, Vie du parti

Jean Lesage – Secrétaire de section de Haumont, soutient la motion 3.

vendredi 28 septembre 2012
On ne peut que s’étonner de l’entêtement du gouvernement à vouloir scrupuleusement respecter le calendrier qu’il s’est imposé pour la réduction des déficits.

Même l’Europe n’en demandait pas tant puisque la règle d’or telle qu’elle est rédigée dans le TSCG,  réclame un déficit structurel, hors effet conjoncture, inférieur à 0,5% du PIB. Or, selon l’OFCE,  avec les efforts déjà entrepris on y était en 2014. Pourquoi vouloir aller plus vite ? Cet obstination ressemble plus à une gros coup de com. en direction …du monde de la finance !

 

 

Alors que François Hollande l’avait clairement identifié comme son principal ennemi lors de la campagne, je crains de le voir, comme ses prédécesseurs se plier à son diktat.
Tout cela ne serait pas si grave si des milliers de personnes vont se voir privées d’une perspective d’emploi encore pendant de longs mois.
Tout cela ne serait pas si grave si la transition énergétique qu’à Utopia nous appelons de nos voeux depuis trop longtemps ne se voit encore reportée faute de moyens suffisants.
Tout cela ne serait pas si grave si cela ne retardait pas l’accès pour tous à certains nombres de biens et de droits fondamentaux.
Pour le PS il est plus que temps de démontrer que le monde de le finance ne l’intimide pas … même en face à face !
Jean Lesage
Secrétaire de section de Haumont (59)
If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.

Réagir