Europe, International, Le point sur..., Notes et arguments

le soutien financier à la Jordanie

samedi 15 octobre 2016

« Rapport Maurel sur la Jordanie : la commission INTA demande un soutien financier accru de l’UE »

Communiqué de presse d’Emmanuel Maurel
Eurodéputé socialiste, membre de la commission du Commerce international
Rapporteur pour les relations commerciales UE-Jordanie

emmanuel_PE-protection-alerteLe Parlement européen a aujourd’hui voté, à une large majorité (31 pour ; 1 contre ; 2 abstentions) en faveur du rapport que je porte et qui demande une augmentation du montant de l’assistance macro-financière accordée à la Jordanie, en la faisant passer de 200 à 350 millions d’euros.

Je me satisfais d’abord que nous soyons parvenus à un véritable consensus sur un diagnostic simple : la Jordanie se comporte de manière exemplaire face aux nombreuses crises – humanitaire, économique et financière – qu’elle traverse. La dignité dont elle fait preuve en accueillant plus d’un million de déplacés syriens force le respect, étant donné ses difficultés économiques pré-existantes liées au contexte régional chaotique. Dès lors, il est indispensable que l’Union aide la Jordanie à faire face à ses besoins immédiats de financement.

Le mécanisme d’assistance macro-financière (AMF) peut permettre à la Jordanie de respirer sur le court terme. Bien sûr, il est permis d’avoir des doutes sur la nature de l’instrument (pourquoi des prêts à taux avantageux et non des dons ?), mais il est de notre responsabilité d’aider les Jordaniens à obtenir cette aide le plus rapidement possible.

Cependant, nous estimons dans le même temps – et ce diagnostic est partagé par les autorités d’Amman – qu’une AMF de 350 millions d’euros permettrait à la Jordanie de mieux faire face à la crise de sa balance courante. Les marges de manœuvre existent dans le budget européen et une telle augmentation permettrait à l’Union européenne de concrétiser les engagements qu’elle a pris à Londres en février 2016.

Nous bénéficions désormais d’un mandat fort pour négocier cette augmentation avec la Commission et le Conseil, dans l’objectif, unanimement partagé, d’octroyer un soutien rapide et conséquent à nos partenaires jordaniens.

If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.

Réagir