Dans les départements

Les militants doivent décider

samedi 14 juin 2014

 Un éditorial de François Collignon, mandataire Maintenant la Gauche Tarn

 

Jamais le Parti Socialiste n’a été autant en décalage avec ses électeurs. Quand les ouvriers se déplacent pour les Européennes, 43% d’entre eux votent FN et 8% PS. Ce n’est guère mieux pour les chômeurs et les employés.

Que s’est-il passé pour que nous soyons à ce point sanctionnés ?

Lorsque le Président s’écarte de ses engagements,  le Parti Socialiste continue de le soutenir  et se montre incapable de proposer quoi que ce soit.

Après deux défaites historiques, le PS tergiverse et tarde à se remettre en question.

Le Parti s’est peu à peu pétrifié. Il y a 30 ans, on aurait dit « il s’est embourgeoisé » : nombreux sont nos dirigeants et nos élus qui n’ont plus le projet socialiste comme repère. Ils sont devenus des experts. Ils nous étonnent par leur immense compétence et par leur grand vide idéologique.

Alors que faire ?

Les militants doivent décider.

Nous voulons la réunion d’un congrès et le plus tôt sera le mieux car nous ne pouvons rester spectateurs d’un naufrage prévisible.

Nous devons renouveler nos représentants, dans les organes dirigeants de notre Parti comme lors des prochaines élections.

Des camarades aspirent à prendre des responsabilités et nous avons le choix de privilégier leur consistance idéologique. Faute de quoi, le Parti Socialiste continuera de perdre sa substance politique et ne sera plus que le gestionnaire de sa disparition.

If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.

Réagir