Actualités, Economie, Presse, Social

Maurel (PS) dénonce les propositions du Medef sur la compétitivité

mardi 16 octobre 2012

Maurel (PS) dénonce les propositions du Medef sur la compétitivité

PARIS, 15 oct 2012 (AFP) – Emmanuel Maurel, candidat au poste de premier secrétaire du Parti socialiste face à Harlem Désir, a estimé lundi que les propositions de Laurence Parisot en faveur de la compétitivité n’allaient qu' »approfondir le marasme économique en Europe ».

La présidente du Medef demande un « choc » de compétitivité d’une ampleur de 30 milliards d’euros, via d’un côté une baisse des charges patronales et salariales et de l’autre une légère augmentation de la CSG et de la TVA hors produits de première nécessité.

« Alors que la crise européenne montre le besoin de solidarité en Europe, Madame Parisot veut faire entrer la France dans la logique du dumping social. En exigeant des baisses de cotisations sociales pour concurrencer l’Allemagne, elle ouvre la porte à la régression sociale sans fin en Europe », écrit dans un communiqué M. Maurel, premier signataire de la motion de l’aile gauche du parti pour le congrès du PS à Toulouse (26-28 octobre).

Ces propositions « ne feraient qu’approfondir le marasme économique en Europe », selon lui.

« J’affirme au contraire que l’Europe ne se sortira pas de cette crise sans une relance de la consommation des ménages et une hausse du pouvoir d’achat », dit-il, assurant que c’est « par une harmonisation sociale, la croissance de l’emploi et une politique européenne favorable au monde du travail que nous sortirons plus forts de cette crise ».

MM. Désir et Maurel sont les deux candidats proposés au vote, jeudi, des militants socialistes pour devenir premier secrétaire du PS. M. Désir est assuré d’arriver en tête. Sa motion a recueilli jeudi dernier quelque 68% des voix contre environ 13% à celle de M. Maurel, arrivé second.

If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.

1 réaction

  1. claude dit :

    En accord avec les propos de Emmanuel Maurel, lue dans le « monde diplomatique » cette excellente analyse de Gilles ARDINAT, géographe, intitulé : « Quand l’Europe impose son crédo / La compétitivité, un mythe »
    …Et ce matin même sur France Inter, François Lenglet (que l’on ne peut soupçonner d’être un économiste gauchiste) dénonçait avec force la politique d’austérité frappant les citoyens de Grêce, d’Espagne et d’Italie…

Réagir