Economie, Presse, Social, Vidéos

Projet de loi El Khomri : M.-N. Lienemann menace d’une « motion de censure » en cas de 49.3 – Public Sénat

samedi 20 février 2016
MNL_Public_Senat_19-02-2016Le 19.02.2016 à 18:14 – Public Sénat
 
Très opposée au projet de loi de réforme du code du travail, la sénatrice PS de Paris estime dans l’émission Sénat 360 que le recours au 49.3 envisagé par le gouvernement serait un passage en force. « C’est quand même un signe si le gouvernement imagine devoir faire appel au 49.3 c’est qu’il imagine qu’il n’obtient pas l’adhésion de sa majorité en tous cas en l’état. On voit que les syndicats sont arc-boutés même la CFDT qui est plus sensible à la volonté de négociations sociales, tout ça commence très très mal. On voit même à droite, Henri Guaino qui s’y oppose, la tradition gaulliste n’est quand même pas favorable à des reculs sociaux… » affirme-t-elle. Interrogée sur la stratégie des parlementaires face à ce texte avec la menace du 49.3, Marie Noëlle Lienemann contre-attaque :  « on peut aussi faire une motion de censure au bout d’un moment si le gouvernement considère que sa majorité ne compte plus pour lui… La majorité peut dire, puisque vous vous asseyez  sur nos convictions… parce que là on touche à des choses profondes : des gens qui étaient 100% d’accord avec le gouvernement il y a quelques temps, quand ils voient d’une part la déchéance de nationalité et d’autre part des reculs sociaux comme jamais on a pu en imaginer, là la coupe est pleine ». Et Marie-Noëlle Lienemann de cependant garder espoir : « J’espère qu’on n’en est pas là, j’espère que le gouvernement va entendre les appels, qu’on va remettre en cause toutes les dispositions hyper nombreuses qui sont dangereuses ». En tout cas pour la sénatrice de Paris : ce texte signe « la fin des 35 heures ».

Projet de loi El Khomri : Lienemann menace d… par publicsenat

If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.

1 réaction

  1. Jean-Francois GONEL dit :

    Pour ou contre l’idéologie du chef du gouvernement social libéral actuel, notre « camarade  » Manuel Valls, issu de nos rangs et passé au service du MEDEF.

    Pour ou contre la lutte de riposte des salariés qui s’organise, malgré leur état de subordination.

    La classe ouvrière et les salariés de notre pays méritent beaucoup plus de respect et ils attendent de la part des camarades élus et issus de nos rangs un engagement à les soutenir.

    Arrêtons de prendre les travailleurs pour des ignares qui seraient incapables de juger de la teneur des textes qu’on tente de leurs imposer.

    La gauche gagne lorsqu’elle respecte ses valeurs.

    Jean-François Gonel – Adhérent PS – Eure et Loir

Réagir