Dans les départements

PS 06 : pour une direction collégiale de transition

mercredi 19 novembre 2014

Vous pouvez également retrouver cet article sur le site de MLG 06.

Patrick Allemand a annoncé, lundi soir, sa démission du poste de Premier Secrétaire du PS06. Cette démission intervient seulement 3 jours après que soit annoncée la date du prochain congrès qui se déroulera dans 6 mois.

Contrairement à ce qui a pu être dit, il est indéniable que celle-ci a été prise dans l’urgence, avec pour seul objectif d’imposer un successeur déjà désigné avant que le congrès ne permettre de débattre des questions politiques de fond. Même si la volonté d’assurer une succession et un renouvellement des têtes dans la fédération sont louables, ces pratiques visant à désigner son successeur en l’imposant à marche forcée, en dehors de tout cadre statutaire, sont détestables.

Les statuts, justement : ceux-ci précisent qu’en cas de vacances du poste de Premier Secrétaire Fédéral, son successeur doit être élu dans les mêmes conditions que lors du congrès national et fédéral : un congrès prévoit des débats, des confrontations d’idées, etc… pendant une période minimale de 3 mois : la solution imposée par Patrick Allemand de voter sur le nom de son successeur le 3 décembre, après une période de campagne d’à peine 1 semaine, n ‘a donc rien d’équivalent.

Les statuts indiquent également (et surtout) que lorsque la période de congrès a été ouverte, une direction collégiale (ou une personne désignée par le CF) assure la fonction de Premier Secrétaire Fédéral. Or celle-ci a démarré avec le vote, le weekend dernier, du Conseil National ! Il ne serait donc statutairement pas possible d’organiser le vote du 3 décembre.

Il est d’ailleurs à noter que la Fédération des Francais de l’Etranger, dont le Premier Secrétaire Fédéral a démissionné (pour raisons de santé, et non pour détourner la démocratie interne) le même jour que Patrick Allemand, a opté pour une direction collégiale respectueuse de la démocratie interne et incluant les représentants de toutes les motions, estimant que les conditions pour organiser une nouvelle élections, avec notamment en temps de débats correct, n’étaient pas réunies avant le Congrès et que la lecture des statuts imposait ce choix.

La solution de la direction collégiale transitoire jusqu’au Congrès est donc la seule option raisonnable et démocratique aujourd’hui : je demande qu’elle soit mise en place ! Si celle-ci n’était pas adoptée, nous serions, à la gauche du parti, obligés de prendre nos responsabilités et de porter une candidature alternative, par soucis de clarification et parce que la parole politique portée jusqu’à présent par Xavier Garcia, « successeur désigné » ne correspondant ni à nos valeurs (lorsque celui-ci reprend les thèmes de la droite tels que la « fraude sociale » par exemple), ni aux positions validées par les militants socialistes jusqu’à présent ! Cette candidature alternative n’aurait bien évidemment aucune chance de l’emporter, avec un scrutin empêchant toute campagne sérieuse : mais le respect de la démocratie ne semble pas être une préoccupation de la direction actuelle de la Fédération et de Patrick Allemand …

C’est pour cette raison que nous avons, avec les représentants de 3 des 5 motions du Congrès de Toulouse, rédigé une tribune, que voici :

 

Communique Transition Ps06

Je demande pour ma part avec force que les statuts et les règles élémentaires de la démocratie soient respectées, et une direction collégiale nommée au plus vite !

Arnaud Delcasse
Représentant de « Maintenant la Gauche » dans les Alpes-Maritimes

If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.

Réagir