Dans les départements, Vie du parti

Sophie Buquet-Renollaud – mandataire fédérale motion 3 – soutient Emmanuel Maurel !

mardi 16 octobre 2012

Chers camarades,

Alors que la motion 1 devait rassembler 90 % des suffrages, et être la seule en mesure de désigner la direction du parti, soustrayant le choix du candidat au vote des militants, elle n’a pu obtenir que 68 % des voix, 66 % dans l’Eure. Avec un score de 13,4 % au niveau national, et de 14 % dans l’Eure, la motion 3 Maintenant la Gauche a réussi son pari et s’est mise en position de rendre aux socialistes leur liberté de choix, malgré tous les obstacles et la volonté affichée de nos grands élus, tous signataires de la motion 1, d’empêcher le débat et de limiter l’information des militants.

Mieux encore, nous avons réveillé le parti, et suscité l’intérêt de ceux qui ont pu participer aux débats que nous avons fait organiser. Sur des questions aussi importantes que la justice sociale et le travail, la réorientation européenne, la réduction à marche forcée des déficits publics, la relance de l’investissement public, la révolution fiscale, l’urgence écologique, le lien avec toutes les forces de la gauche politique, syndicale et associative, nous avons mis au cœur du congrès les débats qui traversent la gauche et la société.

Il nous revient maintenant de rassembler autour de la candidature d’Emmanuel Maurel tous ceux qui, soit se sont abstenus, soit ont fait le choix d’une motion alternative à la motion 1, et partagent nos attentes d’un parti socialiste combattant, s’appuyant sur ses militants, clairement ancré à gauche.

Dans plusieurs fédérations, les représentants locaux des motions 2 et 4 ont fait le choix de soutenir la candidature d’Emmanuel Maurel parce qu’ils refusent de rentrer dans la logique du « congrès fait à l’avance ».

Après avoir fait vivre un vrai débat sur l’orientation du Parti, la candidature d’Emmanuel Maurel nous permet de défendre un parti militant, très offensif face à la droite et libéré dans ses débats. C’est le sens des 15 propositions : péréquation financière entre sections « riche » et « pauvre », non cumul des fonctions de secrétaire de section et de maire, de Député ou de Président de Conseil général et de 1er fédéral, formation, stratégie de rassemblement de gauche, lien avec le monde associatif et syndical, investissement politique dans le PSE…

Etre militant socialiste c’est être militant des combats de la gauche. Ce matin Emmanuel Maurel va soutenir Marc Vuillemot, maire de la Seine sur Mer qui a défendu bec et ongles sa maternité, parce que c’est un élu militant, cet après midi, il rencontrera des militants du RESF, parce que c’est un combat de la gauche, demain il soutiendra des salariés qui ont repris leur entreprise en créant une société coopérative (scoop) pendant que d’autres se débattent dans des explications insensées sur les pigeons.

Dans 2 jours nous voterons pour désigner le premier secrétaire du parti socialiste.

Jeudi 18 octobre, votons pour un premier secrétaire militant. Votons Emmanuel Maurel.

 

Sophie Buquet-Renollaud 

Mandataire fédérale motion 3

Maintenant la Gauche

If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.

Réagir