Général, Social

Traitement des Roms : les élus finistériens de la motion 3 écrivent à Jean-Jacques Urvoas

jeudi 6 décembre 2012

Monsieur le Député, Cher camarade

Les élus fédéraux finistériens de la motion 3 « Maintenant la Gauche » sont aujourd’hui particulièrement troublés, au plus profond de leur engagement socialiste, par le traitement de la délicate question des Roms tel qu’opéré par le Ministère de l’Intérieur.

Nous ne doutons pas qu’en tant que Président de la Commission des lois, tu  ne sois sensible au fait que les expulsions forcées sont contraires aux droits humains tels qu’ils sont internationalement reconnus. Ces populations sont pourchassées, expulsées sans en avoir été préalablement informées encore moins consultées. Les campements sont détruits, les caravanes démembrées, les papiers personnels (documents d’identité et dossiers médicaux) se perdent tant l’empressement est grand quand il ne confine pas à la panique. Que dire aussi de la scolarisation des enfants, de l’interruption des traitements médicaux et, surtout, de la désagrégation du tissu social dans lequel ils avaient déjà été difficilement intégrés par les services municipaux ou départementaux.

A ce jour, même les interventions de Dominique Baudis, le défenseur des droits, restent vaines auprès de préfets maîtres de l’emploi de la force publique, ceci en, dépit d’une circulaire qui leur avait été adressée fin Août à propos de la prévention des démantèlements. Ce chiffre de plus de cinq mille expulsions désormais atteint nous pose une question insupportable quant à l’action du Ministère de l’Intérieur: est-ce là un comportement digne des socialistes ?

Nous te saurions donc gré, à la fois comme Président de la Commission des lois et comme ex- secrétaire national aux questions de sécurité, de nous faire part tant de tes sentiments que des réponses que tu pourrais obtenir du Ministre de l’intérieur.

De plus en plus de socialistes sont dans l’attente, dans le désarroi même devant le traitement inhumain de ce problème humain. Il ne faudrait pas qu’un clivage s’installe entre les militants et le gouvernement, ce serait courir un risque bien trop grave en cette période si difficile.

Reçois, Cher Jean-Jacques, l’assurance de nos amitiés socialistes.

Les élus fédéraux finistériens de la Motion 3 « Maintenant la Gauche »

If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.

1 réaction

  1. Harland dit :

    En effet, même d’un mec aussi bizarre que Manuel Valls (pour ne pas dire borné mais peut-être va-t-il évoluer) qui confond augmentation du temps de travail et de la TVA et leurs contraires, qui eux constituent bien des idéaux de justice et d’émancipation sociale (je confirme et aussi que les idéaux de justice et d’émancipation sociale constituent l’horizon du socialisme, mais il faut aussi leur adjoindre l’émancipation des femmes et l’écologie, ainsi que l’aide aux peuples étrangers défavorisés) on pouvait espérer mieux en ce qui concerne le traitement des ROMS. Espérons un sursaut humanitaire, peut-être sous la pression de l’opinion et des associations, peut-être aussi ou sinon sous la pression des élus en effet.

Réagir