Quel est le prix d un diagnostic immobilier ?

prix diagnostic immobilier

L’immobilier est un secteur d’investissement très prisé. Elle ne cesse d’attirer chaque année les potentiels investisseurs. Pour éviter les arnaques et réglementer ce secteur, l’État a adopté des lois. L’une des mesures prises par la législation française est relative à l’obligation d’effectuer un diagnostic immobilier. Prix diagnostic immobilier : que faut-il savoir ?

Qu’est-ce qu’un diagnostic immobilier ?

Un diagnostic immobilier désigne l’ensemble des opérations réalisées (le bilan) dans le cadre de la vente ou de la mise en location d’un bien immobilier. Il est nécessairement réalisé par un organisme accrédité. Le but de cette manœuvre est d’informer l’acquéreur du bien immobilier sur l’état et la viabilité de celui-ci.

Les différents types de diagnostics immobiliers

On distingue exactement dix (10) diagnostic immobilier ayant chacune une application et une législation spécifique.

Le diagnostic de risque d’exposition au plomb

Comme son nom l’indique, ce diagnostic permet de constater les risques d’exposition au plomb due à la présence des peintures au sein du logement. Il est plus connu sous l’appellation CREP (Constat de risque d’exposition au plomb) et est imposé à tous les bâtiments construits avant le 1er janvier 1949. Si après analyse la présence de plomb est relevée, l’analyse est valide pour un an. Dans le cas contraire, le diagnostic a une valeur définitive et peut être transmis du vendeur à l’acheteur. Si après une première analyse, des travaux de rénovation ou d’aménagement ont été effectués dans le logement, il est recommandé de reprendre ce diagnostic.

Le diagnostic de présence d’amiante

Tout comme le plomb, l’amiante est un matériau dont l’exposition peut entraîner des maladies graves. Elle était très utilisée dans la construction à une certaine époque, et aujourd’hui le gouvernement lutte pour sa disparition définitive au sein de ceux-ci. Par conséquent, elle a imposé ce diagnostic à tous les bâtiments construits avant le 1er juillet 1997. Si le diagnostic établi ne révèle aucune trace d’amiante, alors elle a une durée de validité illimitée. Dans le cas contraire, elle est valable pour une durée de 3 ans. Pour remédier à la présence d’amiante, des travaux de rénovation s’avèrent obligatoires. Ces travaux sont bien évidemment à la charge du propriétaire.

Le diagnostic de présence de termites ou d’état parasitaire

Encore appelé diagnostic termite, le diagnostic de présence de termite s’avère obligatoire pour les logements situés dans les zones déclarées infestées. Pour être valable, ce diagnostic doit faire état de l’absence de termites de moins de six mois à la date de la signature de l’acte authentique.

Le diagnostic de performance énergétique (DPE)

Le DPE permet d’établir un bilan sur l’émission de gaz à effet de serre du logement et sur la consommation énergétique de celui-ci. Depuis le 1er janvier 2011, il doit obligatoirement être affiché sur chaque support de communication des logements mis en vente. Il permet entre autres au particulier de bénéficier d’un prêt à taux zéro.

En dehors de ces diagnostics, on distingue :

  • Le diagnostic de vérification du gaz obligatoire depuis le 1er novembre 2007 pour les logements équipée d’une installation de gaz depuis plus de 15 ans ;
  • Le diagnostic sur l’État des risques naturels et technologiques relatif aux bâtiments présentant un risque lié à l’environnement (séisme, inondation, centre nucléaire à proximité, etc.) ;
  • Le diagnostic de sécurité électrique nécessaire pour les logements à vendre avec une installation électrique de plus de 15 ans ;
  • L’attestation de conformité de l’assainissement non collectif qui évalue les risques liés à la pollution de l’environnement et l’évacuation des eaux usées ;
  • Le métrage loi carrez relatif à l’évaluation de la surface du bien à vendre ;
  • Et le diagnostic mesurage Loi Boutin qui mesure la surface habitable sur les baux de location.

Prix diagnostic immobilier : combien ça coûte ?

Le Prix diagnostic immobilier varie en fonction de la structure ou de l’expert qui effectue le travail. Cependant, pour chaque type de diagnostic, il existe un prix moyen.

  • Le diagnostic amiante par exemple est évalué entre 80 et 150 euros. Mais en dehors de cette fourchette de prix, il est essentiel de prévoir un supplément lorsqu’une analyse complémentaire en laboratoire y est incluse.
  • Le diagnostic plomb coûte entre 130 et 300 euros selon le nombre de mètres carrés sur lequel sera réalisée l’inspection.
  • Le diagnostic gaz est généralement compris entre 105 et 150 euros.
  • Le diagnostic électrique se trouve entre une fourchette de 90 et 150 euros.
  • Le DPE varie entre 90 et 200 euros.
  • Le diagnostic Loi carrez peut-être facturer entre 70 et 150 euros.
  • Le diagnostic termites est compris entre 100 et 150 euros.
  • Et le diagnostic assainissement varie entre 100 et 150 euros.

Cependant, retenez que ces prix sont fournis à titre indicatif. En effet, de grandes différences sont à prévoir lorsque certains facteurs entrent en jeu et en fonction du mode de calcul utilisé par l’expert ou l’entreprise.

Comment se calcule le prix diagnostic immobilier ?

Le tarif moyen d’un diagnostic est influencé par plusieurs facteurs.

Le type de diagnostic

Comme notifié précédemment, le prix moyen d’un diagnostic fluctue en fonction de la spécialité. Ce paramètre inclut la durée, la complexité et les compétences requises pour la réalisation du diagnostic.

La zone géographique

Le prix d’une évaluation est plus ou moins élevé en fonction du coût de vie, de la distance de déplacement du diagnostiqueur et de la concurrence. À Paris par exemple, la proximité des différents spécialistes permet de trouver des prix légèrement inférieurs à la moyenne française.

La nature du logement

La taille de la maison ou de l’appartement a aussi une grande incidence sur le tarif. Par exemple, les diagnostics de plomb, d’électricité ou amiantes voient leurs prix augmenter proportionnellement au nombre de mètres carrés.

Le dernier paramètre qui fait varier le prix est le tarif du professionnel. En effet, le prix d’un diagnostic immobilier est librement fixé. Par conséquent, il modifie en fonction de la marge pratiquée par le professionnel ou l’agence en charge des travaux.

Que faire pour avoir les meilleurs prix de diagnostic immobiliers ?

Pour avoir les meilleurs prix diagnostic immobilier, les conseils suivants sont très utiles :

  • Anticipez la prise de rendez-vous sur 2 semaines ;
  • Contactez plusieurs sociétés de diagnostic immobilier ;
  • Vérifiez que le diagnostiqueur dispose du matériel nécessaire ;
  • Évitez de réaliser les diagnostics à l’unité et optez pour une offre de groupe ;
  • Consultez la page officielle du gouvernement de l’annuaire des diagnostiqueurs immobiliers pour contrôler que le professionnel est à jour vis-à-vis de l’État.

Outre ces mesures, il est recommandé de consulter les sites de comparateur de prix diagnostic immobilier tels que Comparatis, Diagnostiqueurs de France, et Viadiagnostic. Ces sites vous mettent en relation avec trois diagnostiqueurs pour obtenir le meilleur tarif possible.

Le diagnostic immobilier est donc une opération obligatoire pour louer ou vendre son bien. Outre le fait d’informer les différents partis impliqués de l’état de la maison, il permet de préserver l’environnement et les personnes des éventuels désagréments. Il est bien évidemment couteux, mais ne requiert pas une grosse somme. De plus, il existe plusieurs astuces permettant d’avoir le meilleur Prix diagnostic immobilier et le meilleur diagnostiqueur possible.

Les diagnostics immobiliers, mode d’emploi

Lorsque vous souhaitez louer ou vendre un bien immobilier, il est indispensable de connaître précisément les différentes réglementations qui pèsent sur votre transaction. Pour être en règle et pour montrer à l’acheteur que vous êtes de bonne foi, vous devrez faire différents diagnostics immobiliers pour prouver que votre bien est sain et qu’il ne mettra pas en danger la santé des acheteurs par exemple. Si vous souhaitez en savoir plus sur les diagnostics immobiliers, vous êtes au bon endroit. Vous allez découvrir qu’il existe différents diagnostics obligatoires lors de la vente d’un bien immobilier.

Réaliser différents diagnostics

Lorsque vous allez vendre votre bien immobilier, vous devrez réaliser des diagnostics pour rassurer l’acheteur et pour montrer que votre logement actuel ne présente pas de problèmes majeurs. Ainsi, vous allez devoir réaliser un diagnostic de performance énergétique, de plomb, d’amiante, de termites, de superficie (Loi Carrez). Ces diagnostics seront alors regroupés dans le DDT au moment de la vente. Si vous souhaitez en savoir plus à ce sujet, vous pouvez vous rendre sur le site suivant : https://www.immobilier-danger.com/simulation/simulation-diagnostic-immobilier.html. Vous pourrez alors vous faire une idée plus précise des diagnostics à réaliser et du coût potentiel de leurs réalisations.

Informer et protéger le futur occupant

Même si ces diagnostics peuvent paraître une lourde charge sur vos épaules, ils vont permettre à l’acheteur d’être protégé et d’acheter votre bien en connaissance de cause. De votre côté, c’est une sécurité supplémentaire, car vous allez pouvoir montrer l’état de votre logement et ainsi éviter d’éventuelles poursuites à l’avenir. Ces diagnostics sont alors une protection pour les deux parties prenantes. D’ailleurs, pour que la vente puisse avoir lieu, il est indispensable que le DDT soit présenté devant le notaire lors du compromis de vente. Vous savez désormais ce qui vous reste à faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *