Comment ouvrir une boutique en ligne ?

Contrairement à ce qui se dit, l’avènement du numérique n’a pas fait que changer nos habitudes sociales. Il a également eu une incidence sur les techniques de marketing et de vente. Désormais, pour chiffrer en vente, il est impératif d’avoir une boutique en ligne. Comment ouvrir une boutique en ligne ?  Ci-dessous les marches à suivre pour y arriver.

Choisir sa stature juridique

Ouvrir une boutique en ligne requiert d’avoir un statut juridique. Par conséquent, en prélude aux démarches d’ouverture de ladite boutique en ligne, il est nécessaire et crucial de définir la structure juridique qui convient le mieux. Par exemple, si la boutique en ligne ne servira qu’à générer des revenus supplémentaire, le statut d’auto-entrepreneur est largement suffisant. Avec celui-ci, il est possible d’avoir 160 000 euros de chiffre d’affaires par an. Par contre, si la boutique en ligne servira à gérer une activité à temps plein, il serait plus aviser de choisir une SAS ou une EURL comme statut juridique. Une fois ce dernier choisi, rapprochez vous des services compétents comme l’INSEE pour enregistrer l’entreprise. Vous aurez alors le numéro d’immatriculation ou le SIRET requit pour officialiser la boutique en ligne.

Choisir les fournisseurs

Dans le domaine de la vente en ligne, le fournisseur influe sur la qualité des produits et la satisfaction de la clientèle. En trouver un qui soit fiable est donc très important pour développer sa boutique en ligne. Après avoir choisi le statut juridique de votre boutique en ligne, il faudra donc minutieusement sélectionner le(s) futur(s) fournisseur(s) avec qui vous travaillerez à l’avenir. Ensuite, contactez ce(s) dernier(s) pour prendre connaissances des tarifications, des conditions d’affaire, etc.

En outre, il faudra choisir un fournisseur apte à accompagner votre boutique en ligne sur le plan juridique. Il s’avère nécessaire pour la rédaction de la déclaration CNIL, la rédaction des CGV, les mentions légales, etc. Pour en trouver un, rendez-vous sur internet. On y répertorie plusieurs cabinets spécialisés prêts à fournir ce service en contre partie de quelques dizaines d’euros le mois.

Choisir sa solution e-commerce

Pour ouvrir une boutique en ligne, deux alternatives sont couramment utilisées : l’utilisation d’un CMS propriétaire (Magento, Prestashop, Drupal), ou l’utilisation d’une solution par abonnement (Wizishop, Shopify, Dropizi).

Utiliser un CMS propriétaire pour ouvrir une boutique en ligne garantit d’avoir non seulement d’avoir un site 100% personnalisé, mais également d’en être le propriétaire. Le site devient donc un actif qu’il est possible de revendre plus tard. Mais en contrepartie, il faudra débourser au minimum 1000 euros ou avoir des compétences spécifiques pour concevoir la boutique en ligne. De plus, il faudra prévoir un autre budget pour régler les différents bugs.

Pour ce qui est de l’utilisation d’une solution par abonnement, elle n’implique pas d’avoir des compétences, et exempte des frais à payer pour fixer les bugs du site. Elle épargne également la lourde tâche qu’est la gestion de l’hébergement. Toutefois, l’utilisation d’une solution par abonnement équivaut à payer quelques euros chaque mois. Sans quoi, l’accès sera révoqué. Par ailleurs, il n’est pas rare que certaines solutions d’abonnement prélèvent un certain pourcentage du chiffre d’affaires réalisé.

Produire son business plan

La prochaine étape du processus d’ouverture d’une boutique en ligne est celle de la mise en place d’un business plan. En effet, ouvrir une boutique en ligne, c’est bien. Mais ouvrir une boutique en ligne rentable, c’est encore mieux. Pour y arriver le plus aisément possible, la meilleure alternative consiste à mettre sur pied son business plan. Ce dernier a pour objectif de vérifier que l’activité à mener sera rentable à moyen et à long terme. Il permet également de noter toutes les étapes et les aspects du projet.  De ce fait, il sert de référence durant la création de la boutique en ligne, et après, pour sa gestion. Pour ce faire, n’hésitez à vous inspirer des nombreux modèles de business plan disponible gratuitement sur les sites dédiés.

Choisir le nom de domaine du site

Le choix du nom de domaine du site est plus qu’important pour une boutique en ligne. Il influe sur différents paramètres ayant trait aux activités qui se mèneront sur le site. Une fois celui-ci choisi, il faudra l’acheter ainsi que toute ses extensions. Mais avant, songez à vérifier la disponibilité du nom de domaine choisi.

Se déclarer à la CNIL

La Commission Nationale de l’Information et des Libertés (CNIL) est la régente de tous les sites commerciaux qui réunissent les informations personnelles des prospects et des clients. Pour ouvrir une boutique en ligne, il est donc exigé de se déclarer auprès ce cette commission.

Négocier les modalités avec la Poste

Dans la plupart des cas, la Poste est l’agence qui assure la livraison des produits achetés sur la boutique, de l’entrepôt de stockage au domicile des clients. Mais, il existe également d’autres agences de livraison telles que DHL, Exapaq, etc. Préalablement à l’ouverture d’une boutique en ligne, il faudra négocier le contrat de livraison des colis, peu importe l’agence choisie.

Ecrire les mentions légales et conditions générales de vente

Une boutique en ligne doit annoter les mentions légales et conditions générales de vente : c’est une obligation. Pour se conformer aux règles d’usage, vérifiez que le vôtre contient toutes les informations obligatoires :

  • Le numéro de la CNIL ;
  • Le capital de l’entreprise ;
  • Le nom de l’hébergeur du site ;
  • Le nom du gérant de la start-up ;
  • Le numéro d’immatriculation ou le SIRET ;
  • Les modalités de contact (adresse mail, téléphone, etc.) ;
  • Les informations complètes sur l’entreprise (nom, adresse, etc.).

Ouvrir une boutique en ligne est donc un processus de longue haleine. Elle requiert non seulement d’avoir des moyens financiers, mais également de se conformer aux dispositions de rigueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *